Vita Consecrata n° 6

« Dans sa forme actuelle, inspirée surtout de saint Benoît, le monachisme occidental est l’héritier d’hommes et de femmes nombreux qui, après avoir quitté la vie selon le monde, cherchèrent Dieu et se donnèrent à lui, « sans rien préférer à l’amour du Christ ».

« A travers notre appartenance à la tradition bénédictine, nous nous efforçons, sous la motion de l’Esprit-Saint, de puiser aux sources de la spiritualité monastique et de réaliser en nous l’unité vivante de la tradition occidentale et orientale ».

Constitutions n°8

Frères bien-aimés, qu’elle est douce cette voix du Seigneur qui nous invite ! Voyez : dans sa tendresse, le Seigneur nous montre le chemin de la vie. C’est pourquoi prenons pour ceinture la foi et la pratique des actions bonnes. Laissons-nous conduire par l’Évangile et avançons sur les chemins du Seigneur. Alors nous mériterons de le voir, lui qui nous appelle dans son Royaume.

Règle de Saint Benoît : Prologue

Comme il y a un zèle d’amertume qui sépare de Dieu et conduit à l’enfer, de même il y a un bon zèle qui éloigne des vices et conduit à Dieu et à la vie éternelle. Que les moines s’exercent donc à ce zèle avec un fervent amour, c’est-à-dire :
Qu’ils se préviennent d’honneur les uns les autres;
Qu’il supportent avec une grande patience les infirmités d’autrui, soit corporelles, soit spirituelles ;
Qu’ils s’obéissent à l’envi les uns aux autres,
Que nul ne cherche ce qu’il croit devoir lui être avantageux mais plutôt ce qui l’est aux autres ;
Qu’ils acquittent la dette de la charité fraternelle chastement ;
Par amour qu’ils craignent Dieu ;
Qu’ils aiment leur Abbé d’une affection humble et sincère ;
Qu’ils ne préfèrent absolument rien à Jésus-Christ, lequel daigne nous conduire tous ensemble à la vie éternelle. »

Règle Saint Benoît § 72