2ème semaine de l’Avent

2ème semaine de l’Avent

Prêts à ouvrir la deuxième pochette de notre calendrier d’Avent ? Les lectures de l’Eucharistie feront notre manne pour ce deuxième dimanche et tout au long de notre semaine. Parmi les textes proposés, la joyeuse mélodie du psaume nous revient en mémoire. Ce refrain chante peut-être encore en nous : « En ces jours-là fleurira la justice, grande paix jusqu’à la fin des temps ». Mais peut-être que, plus encore que la mélodie, est-ce l’annonce qu’il porte qui donne réconfort au cœur !

 

Dieu, donne au Roi tes pouvoirs,

À ce fils de roi ta justice.

Qu’il gouverne ton peuple avec justice,

Qu’il fasse droit au malheureux !

 

En ces jours-là, fleurira la justice,

Grande paix jusqu’à la fin des lunes !

Qu’il domine de la mer à la mer,

Et du Fleuve jusqu’au bout de la terre !

 

Il délivrera le pauvre qui appelle

Et le malheureux sans recours.

Il aura souci du faible et du pauvre,

Du pauvre dont il sauve la vie.

 

Que son nom dure toujours ;

Sous le soleil que subsiste son nom !

En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ;

Que tous les pays le disent bienheureux !

 

 

Ce psaume dépeint les traits de Celui que nous attendons avec confiance. Un roi de justice qui ne fera pas de différence entre grands et petits. Oui, le Seigneur est le défenseur de tous ceux qui n’ont pas de protecteurs humains, qui assure un règne de paix par « sa droiture, sa justice .

Les Pères de l’Église – les Pasteurs des premiers siècles de l’Église -, ont vu en ce Roi le Messie attendu, et l’ont reconnu dans le visage du Christ, Celui qui « apporte la bonne nouvelle aux pauvres » (Luc 4,19).

Cet émerveillement devant la richesse de la Parole de Dieu conforte notre prière, qui se fait confiance et espérance pour ce Roi. Mais va-t-il agir dans le monde par un coup de baguette magique ? Nous aimerions bien, parfois !

« Les gens veulent un Jésus qui arrange les choses dans le monde. Mais Jésus veut que nous arrangions les choses dans le monde.

 

C’est à nous, avec la force de l’Esprit de Jésus, de nourrir ceux qui ont faim, de lutter pour la justice et la paix, d’être présents à ceux qui sont seuls, opprimés, ceux qui souffrent, pour leur révéler la bonne nouvelle de notre amitié, et à travers cette amitié, la bonne nouvelle qu’ils sont aimés de Dieu. » (Jean Vanier)

 Alors, selon le vigoureux appel de St Jean-Baptiste dans l’Évangile, convertissons-nous, ainsi nous préparerons le chemin du Seigneur, « car le royaume des Cieux est tout proche » Mt 3, 2.

Après avoir lu et médité les lectures de ce deuxième dimanche,

une prière montera peut-être de nos cœurs :

 

Dieu qui seul fais des merveilles,

quand tu donnas à ton Fils, né de Marie, le Royaume de David,

les pauvres de Bethléem en reçurent la joyeuse annonce,

et les rois venus de loin vinrent adorer le Messie.

Fais de nous ceux qui mettent en Toi leur confiance

et s’offrent à ton amour pour que ton Règne vienne.

 

Oui, Seigneur Jésus, que ton règne arrive !

Que je sois, à ma modeste place, un bon artisan de ton règne

pour que ta Paix emplisse la terre

et que tous les peuples puissent Te bénir.

 

Les soeurs de Béthanie